Pierre Chevalley

Polyptique (1993)

Six peintures, acrylique sur papier marouflé sur toile de lin.
Chaque peinture : 195 x 195 cm.
Emplacement : mur intérieur du hall d’entrée du bâtiment CO

Une peinture clôt la deuxième phase de constructions des bâtiments de l’EPFL. Par son contraste noir et blanc, Polyptique s’intègre au contexte architectural et tire profit du jeu de la lumière émanant de la baie vitrée du hall. Les six peintures carrées, assemblées par paires verticales, se présente comme une toile monumentale affirmant géométrie et symétrie. Le dessin très libre de lignes brisées qui composent parfois un idéogramme, trace une onde, une variation sur les surfaces blanches. Les traits sont souples et nerveux, à la fois spontanés et maîtrisés. L’espace s’ouvre et se ferme, le mouvement se ralentit ou s’accélère. Une vibration s’instaure, celle de la peinture dans sa force naissante. Travaillant le signe, Pierre Chevalley élabore un art qui touche l’écriture dans sa dimension gestuelle et spirituelle.

Pierre Chevalley et né en 1926 et est décédé en 2006. Il se forme à l’Ecole des arts industriels de Genève. Apprenti verrier, il travaille à Fribourg auprès d’Alexandre Cingria. De 1950 à 1954, il enrichit sa formation en suivant l’Ecole nationale des Beaux-Arts de Paris. Il reçoit à plusieurs reprises la Bourse fédérale des beaux-Arts. Il enseigne la peinture à l’Ecole cantonale d’art de Lausanne de 1973 à 1991.

→ Fiche complète de l’oeuvre (pdf)