Max Bill

Escalier sans fin (1991)

Granite de Sardaigne.
Hauteur : 4.30m, diamètre : 1.27m.
Emplacement : parcelle végétalisée proche du bâtiment MX

L’œuvre de Max Bill est achetée par l’EPFL à la fin de la deuxième phase de construction des bâtiments. Onze éléments parallélépipédiques en granite de Sardaigne reposant sur un socle circulaire se dressent dans le ciel en un mouvement de rotation ininterrompue.

La question de l’infini traverse la recherche plastique de Max Bill qui a réalisé plusieurs variations de l’Escalier sans fin. L’élévation en spirale et le mouvement infini que suggèrent la montée et la descente d’escaliers possèdent pour l’artiste une dimension métaphysique dans le sens d’une espérance sans fin. Pour Max Bill, l’art ne relève pas d’un système de communication mais d’un système de communion.

 

Max Bill est né en 1908 et est décédé en 1994. Il étudie à l’Ecole des arts appliqués de Zurich. Fasciné par Le Corbusier, il entreprend des études d’architecture. En 1935, il crée la sculpture Ruban sans fin, inspirée de l’anneau de Möbius. Théoricien, il formule les principes de l’art concret. En 1949, il publie La Pensée mathématique dans l’art de notre temps. Pour l’exposition nationale de 1964 à Lausanne, il crée un bâtiment qui deviendra le Théâtre de Vidy. Il réalise de nombreuses sculptures monumentales pour l’espace public, en Suisse, en France et en Allemagne.

→ Fiche complète de l’oeuvre (pdf)