Yoki

La double hélice (1999)

Marqueterie, 302 x 148 x 2 cm. Signé et daté en bas à gauche. Atelier Henri Dessiez, Fribourg, noté en bas à droite.
Emplacement : Hall du bâtiment SV.

L’artiste fribourgeois Yoki a offert cette œuvre en marqueterie à son fils Patrick Aebischer lors de la nomination de celui-ci comme Président de l’EPFL. Le tableau était accroché dans le bureau du Président. A son départ en décembre 2016, Patrick Aebischer a fait don de cette œuvre à l’Ecole.

De grandes dimensions, cette œuvre se compose d’un collage de différents bois. Dessinée par Yoki et réalisée par un ébéniste, l’œuvre représente la double hélice de l’ADN. Tout l’espace est fabriqué en plaquettes de bois de différentes couleurs, tel un puzzle géant, faisant à la fois ressortir le motif central mais aussi en lui conférant un environnement tourbillonnant et vibratoire. Œuvre de marqueterie, cette pièce rappelle les très nombreux vitraux réalisés par Yoki durant toute sa carrière. Les différents éléments en bois remplacent les verres colorés, l’opacité succède à la transparence dans cette œuvre dont le motif principal reconnaissable, figuratif, prend forme dans un environnement abstrait, marqué par une rythmique soutenue. Les tons sont chauds et l’œuvre dans son ample mouvement spiralé procure un sentiment de bien-être, de mouvement ascendant et de majesté.

Yoki, de son vrai nom Emile Aebischer, est né en 1922 et est décédé en 2012. De 1939 à 1942, il est engagé comme dessinateur par l’architecte fribourgeois Fernand Dumas puis jusqu’en 1946 par le bureau Dumas et Honegger, architectes de l’Université de Fribourg. En 1944, il fréquente l’atelier de Germaine Richier à Zurich et l’année d’après l’Académie André Lhote à Paris. En Suisse, il rencontre Alexandre Cingria et Maurice Barraud qui l’introduisent auprès des peintres symbolistes Gino Severini et Emilio Beretta. Il participe avec ces artistes et le Groupe de Saint-Luc au renouveau de l’art sacré en Suisse. Dès 1949, il se consacre principalement à la création de vitraux et de décorations murales. Le Musée d’art et d’histoire de Fribourg a présenté des rétrospectives de son œuvre en 1978 et 1992.

→ Fiche complète de l’oeuvre (pdf)